Manuel de vacances #SinFiltros

L'homme est le seul animal qui trébuche deux fois sur la même pierre... mais c'est que vous et moi mangeons le rocher de Gibraltar sur notre nez à chaque fois que les vacances arrivent.

Chaque année on fantasme sur un luxe impossible-exclusif et tout compris…

… Et, au final, on se retrouve avec une valise pleine de clichés de vacances que le filtre Ryanair ne passerait même pas : files d'attente à 40º à l'ombre pour le bar de la plage, petites plages où même pas la hampe du parasol rentre, 45 minutes à la recherche d'un parking près de cette crique "Secrète" qui s'avère être plus fréquentée que le mariage de Lolita...

Alors cette fois nous avons balisé un mode d'emploi de ne pas bouger pour partir en vacances sans vous donner envie de chercher Nemo sur les fonds marins et de ne jamais revenir sur la terre ferme.

Étape 1. Les dates : la haute saison c'est les parents 😶‍🌫️

Les vacanciers vétérans vous diront qu'il vaut mieux prendre ses vacances en septembre ou en juin. Que tout est moins cher, qu'il reste moins de cailloux, qu'il ne fait pas si chaud que ça...

Spoiler alert : 47 millions de personnes pensent la même chose. À ce stade de la vie, chaque jour est la haute saison... alors prenez des vacances quand cela vous convient.

Étape 2. La destination : moins envie de voyager, plus "nous sommes tous des touristes" 🤠

Il n'y a pas de plus grand mythe que les destinations sans touristes portant un sac banane, des sandales et un maçon "marron". De plus, que vous soyez en connexion spirituelle en Inde, en train de boire un verre à Soria ou dans des destinations exotiques... si vous ne trouvez pas d'étranger... l'étranger c'est vous 🙃.

Mieux vaut arrêter de chercher des destinations à déflorer et choisir en fonction de l'humeur dont vous avez besoin : plage, sac à dos, faire la fête , déconnexion totale, retrouvailles entre collègues...

Étape 3. La valise : comme Martirio, rangée mais informelle 🤔

Maillots de bain, lunettes, tongs... un livre ; ben non, mieux vaut deux au cas où. Des chaussures au cas où vous auriez envie de courir, un manteau au cas où il ferait froid…

Nous faisons nos valises comme si nous allions déménager et nous inscrire sous un parapluie. Qu'est-ce qui ne va pas et Ryanair vous gronde ? Eh bien, alors tu dois encore marquer un Mari Kondo... ou prendre une plus grosse valise.

Bien sûr : le kit pour exhiber un bébé au top , car on peut y aller décontracté mais pas avec un mauvais visage pour la vie (ou du moins c'est ce qu'on dit). Et ne manquez pas la crème solaire dans une main et le mojito dans l'autre.

Étape 4. Où que vous alliez, la posture ne manque pas 😏

Instagram ressemble ces mois-ci à une pub d'agence de voyage : potes de fac à Tarifa, pote de boulot faisant un reportage au buffet de l'hôtel, ton cousin diffusant en direct son roadtrip à travers le Portugal...

Qu'est-ce qui n'est pas sur la photo ? Se lever tôt pour se garer sur la plage, les murs d'hôtel en carton qui ne laissent rien à l'imagination (oui, oui, on a tout entendu) ou la colère quand on se perd avec la caravane et que même Google Maps ne peut pas vous retrouver.

Étape #5. Le planning : quand on a besoin de vacances des fêtes 😌

À ceux d'entre vous qui passent du plein de travail au plein d'activités, d'excursions et d'une liste de choses à faire : nous devons parler.

L'idée est que vous puissiez vous faire plaisir sans partir comme un cheval en fuite à travers toutes les listes Google du bâton "tout ce qu'il faut voir à La Conchinchina en 48 heures".

Notre conseil ? Prévoyez le minimum pour répondre à VOS attentes (ex : une paëlla à 15h00) et survivre quand même. Pour tout le reste : déclarez-vous en grève, jetez-vous dans la mêlée (et quoi qu'il arrive), laissez-vous emporter par la dolce far niente , faites la sieste de ceux qui sortent de votre oreiller plein de bave et vivez vos vacances comme si tu étais en vacances éternelles.

Etape #6 : La rentrée : lundi je commence… la déprime 🥴

La vérité devant nous, nous n'avons pas encore trouvé de remèdes à cela.

Nous devenons nostalgiques en déballant nos valises, en regardant la galerie de téléphones portables comme si elle allait nous ramener comme un gorrocoptère… et en essayant de mordre la balle pour ne pas chercher de réjouissances à chaque fois que quelqu'un dit « eh bien, vous n'êtes pas devenu aussi bronzé".

La seule consolation qui nous reste ?

On souffrira un peu en comptant les jours jusqu'au prochain... mais d'ici là on profitera volontiers de cette petite frimousse avec l'effet "comme les vacances vous ont fait du bien" qui nous est resté... et sans avoir à se baigner dans Après-soleil. 😜💦

PS : Et, bien sûr, la publication de cette semaine est sponsorisée par notre Handsomefyer Sun, la crème tout-en-1 avec 50% de protection solaire pour attirer l'attention sur vos projets au soleil sans finir plus brûlé que Freddy Krugger.

beau soleil

Crème tout-en-1 pour des projets au soleil. Dissimule les pores, lisse les rides, hydrate, unifie le teint et SPF 50.

Related Posts

Retorciendo palabras de amorch 💘
Retorciendo palabras de amorch 💘
Retorciendo palabras de amorch 💘 Un junio más para juntar lo que más nos gusta: planes al sol, domingos y domingas a...
Read More
El #drama de las pieles grasas con brilli-brilli en la frente
El #drama de las pieles grasas con brilli-brilli en la frente
El #drama de las pieles grasas con brilli-brilli en la frente El #drama de las pieles grasas  con brilli-brilli en l...
Read More
Top 10 preguntas de los hombres sobre skincare
Top 10 preguntas de los hombres sobre skincare
Top 10 preguntas de los hombres sobre skincare Cómo nos rompen el hielo, cómo nos entran, qué nos dicen la primera...
Read More